Chez Aveeno, nous nous engageons à faire progresser l'équité en matière de santé de la peau et à combler le manque de sensibilisation et d'information sur l'eczéma chez les personnes de couleur.

Aux États-Unis, l'eczéma est la deuxième maladie de peau la plus fréquente chez les Noirs, mais les experts pensent qu'elle est probablement sous-diagnostiquée. Cela est dû en partie au fait que, historiquement, les médecins ont été formés principalement pour diagnostiquer l'eczéma sur la peau blanche. En fait, une étude récente réalisée aux États-Unis a révélé que moins de 5 % des images figurant dans les manuels de médecine générale montraient des affections sur une peau foncée. De plus les paramètres d’évaluation standards utilisés sont peu fiables et peu valables chez les patients à la peau très foncée, ce qui rend encore plus difficile pour les médecins d’identifier et de diagnostiquer l’eczéma chez les personnes à la peau très pigmentée.

Une étude américaine a révélé que les personnes de couleur ont deux fois moins de chances que les patients blancs de consulter un dermatologue pour les mêmes affections. Les enfants noirs atteints d'eczéma sont 30 % moins susceptibles de consulter un médecin pour leur eczéma que les enfants blancs. En outre, les enfants qui consultent un médecin ont tendance à le visiter plus souvent et à recevoir plus d'ordonnances que les enfants blancs, ce qui indique une maladie plus grave.

C'est pourquoi nous collaborons avec des experts de l'industrie et des professionnels de la santé, comme l'Association canadienne de dermatologie, pour faire progresser l'équité en matière de santé et obtenir des résultats plus positifs pour les consommateurs et les patients canadiens. Bien que des organismes comme l'Association canadienne de dermatologie fassent des progrès en matière de sensibilisation, d'éducation et d'élimination des obstacles à l'accès aux soins, il est impératif que chacun, quelle que soit sa couleur, soit proactif dans les soins qu'il prodigue à sa peau. Pour faciliter le diagnostic, connaissez vos symptômes et soyez en mesure d'expliquer en détail à votre professionnel de la santé ce que vous ressentez. 

COMMENT L'ECZÉMA DIFFÈRE-T-IL CHEZ LES PERSONNES DE COULEUR?

L’aspect de l'eczéma sur les peaux foncées peut être très différent. Sur les peaux claires, l'eczéma est une éruption cutanée rouge, sèche et qui démange. Mais la rougeur peut être difficile à détecter sur les peaux foncées, rendant ainsi le diagnostic plus difficile.

Sur les peaux foncées, les plaques peuvent paraître plus foncées que le reste de la peau, avec un aspect violet, gris cendré ou brun foncé.

how_is_eczema_different_in_skin_of_color_2_fr.jpg

what_is_eczema_2_fr.jpg

Nuque présentant des signes d'eczéma

Lors de l'examen de votre peau, votre professionnel de la santé recherchera d'abord une zone de peau non affectée (sans lésions), pour déterminer la différence de couleur et de texture entre cette région et celles où vous présentez des symptômes actifs. 

Des études ont démontré que les peaux riches en mélanine ne retiennent pas autant d'eau que les peaux plus claires. Cela signifie qu'en général, les personnes noires sont plus susceptibles d'avoir la peau sèche. Bien que l'eczéma puisse se trouver n'importe où sur le corps, l'eczéma sur la peau noire est souvent sur le devant des bras et des jambes.

Autres signes à surveiller:

  • Peau très sèche ou squameuse
  • Démangeaisons intenses
  • Épaississement de la peau (lichenisation)
  • Yeux cernés
  • Petites bosses sur le torse, les bras ou les jambes (eczéma papulaire)
  • Bosses qui se développent autour des follicules pileux, qui ressemblent à la chair de poule (accentuation folliculaire)
Haut du corps d'une personne qui présente des signes d'eczéma

Une préoccupation majeure pour les peaux noires est l’hyper- ou l’hypopigmentation associée à l'eczéma. Les chercheurs pensent que les peaux noires atteintes d'eczéma présentent une inflammation plus marquée. Le grattage secondaire à l'irritation, les rougeurs et les démangeaisons dues à l'eczéma peuvent entraîner un changement de pigmentation, où une zone est plus claire ou plus foncée que la peau environnante. Ce changement de pigmentation peut durer des mois, même après le traitement de l'eczéma.

Étant donné que les peaux de couleur présentent souvent des modifications pigmentaires durables, il est important de diagnostiquer et de traiter la dermatite atopique de manière précoce et efficace.

L’ECZÉMA CHEZ LES ENFANTS DE COULEUR

L’eczéma est particulièrement courant chez les bébés et les jeunes enfants. En effet, 10 à 15 % des enfants canadiens âgés de moins de 5 ans en souffrent.[1] Le risque de dermatite atopique (DA) peut être 6 fois plus élevé chez les enfants noirs que chez les enfants blancs, et on pense aussi que cette affection est plus résistante au traitement chez les enfants noirs.[2]
Bien que la DA s'atténue chez certains patients à l'adolescence, elle peut être un problème permanent qui affecte les résultats scolaires. Une étude a révélé que les enfants noirs étaient 1.5 fois plus susceptibles d'être absents pendant 6 jours sur une période de 6 mois que les enfants blancs.[3]

 

shutterstock_2096786177.jpg

Femme afro-américaine qui sourit en regardant son bébé, tout en changeant sa couche.

RÉFÉRENCES

[1] Dermatite atopique (Eczéma). Alliance canadienne des patients en dermatologie. (s.d.). Consulté en 2022 : www.apropeau.ca/la-dermatite-atopique/253-apercu-global-qu-est-ce-que-c-...
[2] ELSEVIER. (2022). Pediatric dermatology, an issue of Dermatologic Clinics.
[3] Wan, J., Margolis, D. J., Mitra, N., Hoffstad, O.J., Takeshita, J. (2019). Racial and ethnic differences in atopic dermatitis related school absences among US children. JAMA dermatology. Consulté en 2022 : www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6537763/